Savoir adapter sa vitesse sur la route

Parce que les conséquences de la vitesse sont désastreuses pour l’ensemble des usagers, celle-ci est limitée sur tout le réseau routier de la France. Cette limitation tient compte des conditions météorologiques comme une visibilité inférieure à 50 mètres, la pluie et bien d’autres catégories de précipitations encore. Pour conduire en toute sécurité et sauver des vies, tous les automobilistes sans exception doivent respecter cette réglementation relative à la vitesse, quel que soit le type de voiture qu’ils possèdent. D’ailleurs, certaines questions de l’examen théorique général (ou code de la route gratuit) portent sur la thématique de la vitesse.

Les limitations de vitesse prévues par le code de la route

La réglementation des limitations de vitesse concerne aussi bien les véhicules que les deux-roues de plus de 50 cm3. Le code de la route distingue différentes situations pour limiter la vitesse et permettre à tout conducteur automobile de conduire en toute sécurité.

Le nouveau permis de conduire

En agglomération

La vitesse autorisée pour une conduite en ville est de 50 km/h maximum. Cette limitation s’applique quelles que soit les conditions météorologiques. Il faut cependant noter que pour certaines portions de ville, le code de la route réduit cette vitesse à 30 km/h.

Sur une autoroute urbaine et une route à chaussée séparée

Pour les autoroutes et routes à chaussées séparées situées dans les zones urbaines, la vitesse maximale autorisée est de 110 km/h. La réglementation prévoit une réduction de cette limitation à 100 km/h lorsqu’il pleut ou en cas de diverses autres précipitations. Cette vitesse descend à 50 km/h si les conditions météorologiques ne permettent pas au conducteur de voir à plus de 50 mètres.

Sur une route à double sens de circulation

La loi prévoit une vitesse maximale de 90 km/h sur les routes à double sens de circulation. Celle-ci est à 80 km/h en temps de pluie ou autres précipitations et à 50 km/h dans l’éventualité d’une mauvaise visibilité.

Sur une autoroute

Les automobilistes ne peuvent dépasser les 130 km/h lors d’une conduite sur autoroute dans les conditions normales de circulation. Cette vitesse est limitée à 110 km/h en présence de précipitations. En cas de visibilité inférieure à 50 mètres, le conducteur doit rouler à 50 km/h.

Le cas spécifique des jeunes conducteurs

Les limitations de vitesse susmentionnées ne s’appliquent pas à tous de la même façon. Ainsi par exemple, les jeunes conducteurs doivent impérativement rouler à 80 km/h sur route, 100 km/h sur route à chaussées séparées et 110 km/h sur autoroute au cours des 3 premières années suivant l’obtention de leur permis probatoire. Pour ceux ayant pratiqué l’apprentissage anticipé de la conduite, cette durée est réduite à 2 ans.

Vitesse : les sanctions en cas d’excès

Selon la réglementation française, les infractions relatives aux excès de vitesse sont des contraventions. Elles sont qualifiées de délits lorsqu’il y a une récidive avec un excès de vitesse dépassant 50 km/h. Les automobilistes qui ne respectent pas ces limitations et qui roulent à une vitesse excessive sont condamnés au paiement d’une amende dont le montant est compris entre 68 euros et 3 750 euros. Des sanctions plus graves peuvent être appliquées en cas de récidive, comme par exemple une peine d’emprisonnement de 3 mois. Des contrôles de vitesse par radar sont fréquemment effectués afin d’appréhender les éventuels contrevenants et leur appliquer les peines prévues par la loi.